Le boycott des jeux olympiques

Publié le par Malou

 
Ce matin, écoutant sur Europe 1 Jacques Marseille et J.François Kahn débattre avec leurs talents habituels, j’ai ressenti le besoin de publier ce matin une chronique renforçant mon avis sur notre naïveté et notre méconnaissance des mécanismes de fonctionnement de la société chinoise. Jacques Marseille, actuellement en Chine, faisait observer combien notre attitude de boycottage des jeux olympiques allait à l'encontre du but recherché. En effet, la vidéo que je vous livre et d'autres encore sont largement médiatisées et exacerbent, en Chine, le patriotisme des citoyens. La jeune Jin Jong, jeune femme de 27 ans, sportive de haut niveau, amputée d’une jambe, a porté la flamme olympique dans la tourmente des manifestations à Paris. La calme détermination de cette frêle jeune femme, assise dans son fauteuil, protégeant courageusement la flamme a ému la Chine entière voire le monde entier et a montré Paris avec ses hordes de C.R.S, ses actions musclées, dépassé par les évènements. Le contraste était sévère entre la violence ambiante et le calme de cette sportive, symbole de l’universalité du sport. A travers ces images largement médiatisées, la France qui se veut fer de lance des droits de l’homme s’est montré ce jour là plutôt pitoyable, sous un jour dont je n’ai pas été fière.

Par ailleurs, n’oublions pas que le gouvernement chinois est largement soutenu par la population. La classe moyenne y progresse rapidement, la Chine s'enrichit de jour en jour, leur croissance est de près de 16% l'an (moins de 2% en France où la classe moyenne se paupérise). Comment les chinois ne soutiendraient-ils pas leur gouvernement dans ces conditions? Alors, nous dit Jacques Marseille, lorsque les chinois auront avancé dans leur évolution économique, alors seulement ils pourront sans doute réfléchir  à leur système politique, élargir les droits de l'homme. Rappelons que le problème du Tibet n'est pas un problème religieux ou ethnique mais tout simplement un refus de morcellement de l'entité chinoise. Viscéralement, les chinois sont opposés à tout démembrement de leur territoire qui leur rappelle leur sinistre passé. Alors, ouvrons notre cœur, cultivons notre tolérance, et admettons notre méconnaissance des valeurs de ce peuple fier, en évolution spectaculaire et laissons-les maîtres de leur destin. Malou

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article

maminou 14/04/2008 17:52

C'etait bien où je voulais en venir(au sujet de Rambo)...
mais mon humour est un peu décalé , je te l'accorde

Malou 14/04/2008 17:59


Mais non, mais non Maminou, ton humour est apprécié, n'en doute pas. Certains en manquent tellement. C'est bien rafraichissant ou décapant, c'est selon. Bises Malou


maminou 13/04/2008 17:06

JE ME DEMANDE
que faisaient certains français pendant les rafles des juifs, leurs voisins, alors que quelques rebelles les cachaient....
JE ME DEMANDE
ce que faisait la france lors du génocide des tutsies alors que des activistes ndes droits de l'homme, rebelles, informaient des dirigeants au plus haut niveau....
JE ME DEMANDE
que faisonhs nous actuellement contre les camps de rétention'( triste similitude!!)alors que des familles rebelles les hébergent clandestinement....
JE ME DEMANDE
où se situe la rebellion ???
Pourrait on dire que notre RAMBO national, par son assourdissant silence, serait ...un rebelle ?

Malou 13/04/2008 23:44


Ravie de te revoir sur mon blog, Maminou. Etre rebelle, qu'est-ce? C'est nous dit le Larousse "refuser de se soumettre à l'autorité" ou par extension "qui n'obéit pas". Tout est dit dans ces mots
et les exemples que tu cites relèvent bien, me semble-t-il de la rebellion.

Quand à notre Rambo national, comme tu l'appelles est-il un rebelle par son assourdissant silence? Contre quel autorité serait-il en rebellion? N'est-il pas plutôt dans son rôle politique de chef
d'Etat ménageant la chèvre et le chou? On peut être pour ou contre son positionnement mais pour moi il ne relève pas de la rebellion. Malou


marinachili 12/04/2008 17:01

Malou, ce n'était pas une critique sur ton texte, j'ai simplement donné mon avis sur le sujet. La compréhension se fait dans le dialogue et je te remercie de ta réponse. Bises. Violette

Malou 12/04/2008 18:07


Je n'ai pas pris ça pour une critique, Violette, juste pour un désaccord. Peut-être as-tu trouvé mon ton un peu vif. Mais hélas, le scorpion que je suis ne peut guère écrire zen même si elle y
travaille. Bises à toi et merci pour ta réponse. Elle me fait avancer sur moi-même. Malou


Lmvie 12/04/2008 15:57

Non tu n'es pas indiscrète, un blog l'est en lui même...
Je t'embrasse très fort
Merci de m'accompagner

Malou 12/04/2008 18:05


Dont acte. A bientôt Lmvie. Bises. Malou


marinachili 12/04/2008 14:05

Malou bonjour. Je peux comprendre le point de vue de chacun sur la Chine mais certainement pas donner raison à ce pays qui sous une fausse vérité est l'auteur d'atrocité au Tibet. La Chine est un beau pays mais aussi un terrible pays. Le Tibet par sa sagesse mérite son indépendance et les chinois n'ont pas le droit d'offenser ainsi le Daleï Lama qui est un homme pacifique.
Le peuple tibétain tout comme son chef est pacifique de nature. Alors comment pourrait-on rester insensible à la torture et tout ce que subit ce peuple ? Peu importe ce que croient les chinois, ils sont totalement endoctrinés par leurs dirigeants, mais même sous la coupe de cette poignée d'homme comment restent-ils insensibles au malheur tibétain. Un tel endoctrinement de nos jours est insupportable. Ce n'est pas parce qu'un peuple est laissé dans l'ignorance de la vérité qu'il faut, nous français, et autres pays rester insensible. Les droits de l'Homme sont bafoués et seul cela compte. Bises. Violette

Malou 12/04/2008 14:45


Chère Violette! Merci pour ton commentaire! Je suis tout à fait en accord avec toi pour dénoncer les souffrances du peuple tibétain et  défendre les droits de l'homme à chaque fois qu'ils sont
bafoués. Franchement, chère Violette, tu prèches une personne archi-convaincue que nous ne devons jamais rester indifférents et que notre devoir d'humanisme est d'apporter notre solidarité et si
notre sollicitude à toute personne en souffrance. Ce que j'essaie juste de pointer c'est que la vérité n'est pas toujours monoforme, qu'une vérité ici n'est pas vérité ailleurs et que la
problèmatique sino-tibétaine est particulièrement complexe. Le Daleï Lama d'ailleurs ne demande pas l'indépendance du Tibet. Nous avons, nous, occidentaux, trop tendance à vouloir que le monde soit
à notre image. Notre évolution fut longue et nous avons à rougir de bien des épisodes de notre histoire. Certes, il est vrai que le peuple chinois est manipulé mais tu sais je pense que nous le
sommes nous aussi plus que nous ne l'imaginons. La presse passe d'un sujet à l'autre, l'exarcerbe et puis l'abandonne. La situation du Tibet est très ancienne, trop de peuples sont opprimés en tant
que minorité, nous le découvrons d'un coup de projecteur. Une fois le projecteur éteint, nous passerons à autre chose. Voilà, c'est juste cela que je voulais dire et montrer. J'essaie de trouver
les mots pour me faire comprendre, c'est difficile dans le climat passionné actuel.  Ma voix est  minoritaire sans doute, discordante mais j'essaie juste de faire remonter le plateau de
la balance pour l'équilibrer. Sans doute, si la  position dominante était de défendre la Chine, j'aurai sans doute fait entendre avec passion la voix du Tibet. Voilà, c'est tout. Avec toute
mon amitié, Violette. Le débat reste ouvert. Malou