Flamme Olympique: les boycotteurs boycottés

Publié le par Malou

En écoutant et en lisant les médias ce matin, je constate que ce que je prévoyais (voir mes précédents billets) se vérifie malheureusement. A trop vouloir stigmatiser les chinois, nous les avons humiliés et avons exaspéré de facto le sentiment nationaliste qui sommeille en tout chinois, en tout citoyen attaqué, devrais-je dire. Résultat: les chinois se resserrent autour de leur gouvernement, lequel se trouve conforté dans sa position anti-tibet. N'oublions pas, à ce propos, que le Daï Lama, chef d'état en exil,  ne demande absolument pas l'indépendance de son pays mais revendique le respect de la spiritualité boudhiste et celui des droits de l'homme pour les tibétains. Les images de violences parisiennes et celles de la jeune sportive handicapée, protégeant la flamme de son corps frêle, tournent en boucle et font les gorges chaudes des médias chinoises et d'internet. C'est nous qui passons pour les violents, incapables du maintien de l'ordre public. Beau résultat totalement contre-productif.

De plus, un boycott des produits français s'organise. Feu de paille? ou mouvement plus ample? L'avenir nous le dira. Mais notre balance commerciale n'avait vraiment pas besoin de cela.

Par ailleurs, je me pose toujours la question de la fameuse indépendance de la presse française au main de quelques industriels, en position dominante. Soyons là aussi circonspects par rapport à la manipulation dont nous sommes l'objet, au centre de gros intérêts politico-financiers.

Cela n'exclut pas bien sûr que  nous prenions des positions courageuses de défense des droits de l'homme partout où ils sont bafoués, mais je le répète dans le respect des populations, sans naïveté et sans jouer aux apprentis sorciers. Sinon, les conséquences se retournent contre l'objectif poursuivi. Par ailleurs, ne vous a-t-il pas frappé que nous sommes pratiquement les seuls au monde à nous mettre ainsi au centre de ce débat avec une maladresse, une incohérence et une outrecuidance qui font sourire à l'étranger.

Et soyons clairs, la Chine avec sa puissance de frappe, sa richesse exponentielle comptera plus dans le monde futur que la petite France repliée sur elle-même, frileuse, en perte de richesses, plus exigente pour les autres que pour elle-même. Je propose plutôt que nous travaillions sur nous-même, que nous nous réformions pour mieux rebondir, que nous accroissions nos richesses en retroussant les manches, que nous inculquions nos valeurs à nos enfants y compris à ceux d'entr'eux qui se marginalisent faute de cadre structurant, que nous nous occupions de nos plus pauvres, nos plus démunis (12% de notre population est pauvre), que nous réfléchissions à la meilleure aide à apporter aux peuples qui luttent pour leur survie. Ensuite, tête haute, nous pourrons servir de modèle, d'exemple aux peuples qui voudront bien, alors, porter sur nous un regard positif voire admiratif .

Pour l'instant, seul résultat: le gouvernement chinois sort renforcé, soutenu par ses citoyens, chauffés à blanc par des médias aux ordres  et les boycotteurs sont désormais boycottés par une fronde anti-française virulente. Beau résultat!

Malou


A lire dans le monde de ce jour, un article sur le sujet.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enriqueta 29/04/2008 19:12

Je me moque totalement d'avoir irrité le gouvernement chinois et ses partisans. Ces tyrans font une fronde anti française sur le modèle américain et alors? La multinationale exclavagiste Carrefour perd de l'argent en Chine, et alors? Les démocraties, en 1938, ne voulaient pas non plus heurter Hitler, on voit ou cela nous a mené. "Ils avaient le choix entre la guerre et le désonneur, ils ont choisi le déshonneur, ils auront les deux" disait Churchill après la conférence de Munich. Nous n'avons pas non plus le choix, c'est la guerre!!!

Malou 29/04/2008 23:31


Fougueuse Enriqueta, c'est la guerre dis-tu. Pardonne-moi de ne pas la vouloir, moi la pacifiste! Mais je respecte et comprends ton courroux. Voudrais-tu bien comprendre des positions moins
tranchées? notamment préférer Gandhi à Churchill par exemple, tout en reconnaissant l'action  de ce dernier dans la résolution de la dernière guerre mondiale. De la discussion, jaillit la
lumière, dit-on alors continuons ce débat passionnant. Amities Malou


Théo 28/04/2008 12:19

Cette discussion est intéressante et permet de nuancer des positions. J'ajoute deux choses : la Chine est toujours une dictature communiste, même si sur le plan économique, elle utilise le capitalisme international. Bien entendu, elle bougera, avec le temps. Je suis sensible à la destruction de la culture Tibétaine traditionnelle, de ce point de vue, tout en reconnaissant qu'elle a dans son héritage un systèle féodal. Je ne suis pas partisans de raser le château de Versailles, si vous voyez ce que je veux dire :)
Et notons que les négociations semblent s'engager entre le DL et le gouvernement chinois ... Aurait-ce été possible sans ces réactions -dont je déplore comme vous qu'elle aient étouffé la flamme olympique - ? Je n'en suis pas sûr. On peut aussi se poser la question de la responsabilité du CIO ...

Amitiés, et bravo pour ce débat de qualité.

T

Malou 28/04/2008 22:04


Le débat reste ouvert. Merci Théo d'y apporter ton intéressante contribution. Malou


Robert 23/04/2008 10:50

J'ai lu ton texte avec le plus grand intérêt. D'abord parce qu'il est très bon et ensuite parce que je m'y retrouve.

Je tente d'expliquer ma position (proche de la tienne) depuis le début de cette triste farce, sans grand succès, hélas. Voir par exemple le commentaire de Maminou (que j'aime bien) et qui est complètement manipulée, à son corps défendant.

Ce qui semble nous différencier sur le sujet, c'est l'image du DalaÏ Lama. Tu écris :"(...) il "agit sans violence (...) et sans humilier personne".

Or, je ne peux pas oublier qu'il était à la tête d'une théocratie médiévale soutenue par les moines, et que l'esclavage et le servage n'ont été abolis au Tibet qu'en 1949, par les Chinois, contre l'avis du Dalaï Lama. L'esclavage n'est-il pas la pire humiliation qui se puisse infliger à l'homme ?

De même (tu as raison) qu'il ne faut pas confondre les dirigeants chinois et le peuple, il convient, me semble-t-il, de pratiquer la même distinction en ce qui concerne le Tibet.

Robert

Malou 24/04/2008 05:18


Heureuse, Robert, que tu partages ma position sur les évènements récents liés à la flamme Olympique. Ne crois pas que je sois ignorante de l'histoire du Tibet, c'est justement cette connaissance
qui me fait me mettre aujourd'hui en marge de la pensée dominante. Toutefois, il me semble que l'évolution socio-économique du Tibet et de la Chine ne permettrait pas de revenir au régime
théocratique d'avant 1959, date de l'exil du Daïla Lama. Lui-même semble avoir évolué. Mais il est vrai qu'il y a loin entre les principes édictés par le boudhisme et les pratiques parfois
violentes exercées dans l'histoire par les moines eux-mêmes. Ne soyons donc pas manichéens. Si nous devions soutenir tous les peuples opprimés, notre vie entière n'y suffirait pas. Alors de la
compassion: oui, un droit de parole et d'expression: oui, de l'aide: oui, si c'est possible mais alors sans exclusive en y incluant les peuples persécutés non médiatisés. DE LA MANIPULATION, NON. A
bientôt. Malou


maminou 18/04/2008 21:51

HUMILIER LE GOUVERNEMENT CHINOIS???????
ne te trompes tu pas de victimes ?
N'est ce pas lui qui a humilié et bafoué le peuple tibétain,?

Malou 18/04/2008 22:24


Et non, je ne me trompe pas de cible, d'ailleurs je ne pas parle d'humiliation du gouvernement chinois mais des chinois. Soutenir les revendications du peuple tibétain, offrir une tribune au daïla
lama pour qu'il puisse témoigner des horreurs qui se passent dans son pays, oui, il faut le faire avec force. Mais humilier les sportifs chinois comme cette malheureuse sportive handicapée qu'on a
difficilement réussi à protéger, en faire une héroïne en Chine et nous les horribles violents incapables de maintien de l'ordre,je trouve que c'est contre-productif. Comme je l'ai dit, notre façon
maladroite de procéder, dans l'ignorance des us et outumes de ce pays, exaspère le patriotisme chinois, ressoude le peuple auprès de son gouvernement et fait naître un sentiment anti-français. Où
sont les bénéfices? Je préfère de beaucoup la position du Daïla Lama qui revendique non pas l'indépendance du Tibet mais son autonomie dans le cadre de la Chine. Il le fait sans violence, avec
détermination et sans humilier quiconque. Merci de relire mon article. J'essaie de prendre une position pacifiste et respectueuse sans me laisser embrigader par les médias. Je t'embrasse Maminou.
Tes visites régulières me font plaisir. A bientôt Malou


Fardoise 16/04/2008 12:22

C'est bien ce que je craignais aussi, la France n'en sort pas grandie dans la défense des Droits de l'Homme. Ce serait dommage d'abandonner les sportifs maintenant.

Malou 18/04/2008 09:30


Oui, vraiment dommage. Soutenons-les nos sportifs, mais dans les instrumentaliser. Respectons juste l'esprit de Monsieur de Courbertin. Je t'embrasse. MAlou