Liberté de la presse dans l'Union Européenne.

Publié le par Malou

En complément d'un de mes derniers billets sur la liberté de la presse, j'ai pu constater combien la blogosphère était sensible à ce sujet. Aussi ai-je décidé de vous transmettre le lien vous permettant de lire le rapport de Reporters sans frontières (R.S.F.) dans son intégralité. Cet article est très intéressant et montre que si en Europe la liberté de la presse est respectée, les reporters sont parfois victimes de pressions, y compris en France.

Il me parait fondamental de le savoir et de le dénoncer.

Malou


Rapport de R.S.F
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc de Metz 09/05/2008 12:16

Bonjour Malou, je te souhaite un aussi beau vendredi que nous en avons un ici en Lorraine. Merci de ton commentaire sur les Architectes d'intercoeurs, il m'a beacoup touché. Je t'embrasse très fort. Amitiés de Metz, Marc.

Malou 09/05/2008 18:15


Perdu Marc! En Bretagne, nous avons un temps "crachinant" et une absence totale de soleil. Mais tant pis, demain est un autre jour et il sera lumineux et ensoleillé. Nous en profiterons deux fois
plus! Bises. Malou


Marc de Metz 07/05/2008 19:23

Bonsoir mon amie Malou, je ne suis pas étonné que nous soyons nombreux à être très sensibilisés par la sauvegarde des libertés et en particulier celle de la presse. Merci de nous donner matière à réfléchir sur ce terrible, dans de trop nombreux pays, sujet. Je te souhaite une douce et belle soirée, qui ici à Metz conclura une fantastique journée en bleu azur. Je t’embrasse, @ bientôt, Marc de Metz.

Malou 09/05/2008 17:45



Merci Marc, j'espère que tu passes un jolie semaine trouée comme une tranche d'émenthal odorant. Pardonne la métaphore osée mais je suis une gourmande de
fromages. Pour ce qui concerne les libertés, il faut oser dénoncer les manquements même si nous sommes dans ce beau pays de France, pays démocratique et respectueux des libertés de la presse. Je
viens d'écouter une émission sur l'Algérie et ai été outrée par cette presse aux ordres des années 60. Puissions-nous ne pas nous retrouver dans un tel contexte de presse muselée. Je t'embrasse.
Malou