2000e commentaire. Merci à toutes et à tous, mes amis pour vos visites et vos commentaires.

Publié le par Malou



J'étais très émue, hier soir,
de voir s'afficher mon 2000e commentaire
et le chiffre 10 000 visiteurs,
d'autant que depuis quelque temps,
je suis moins présente sur la blogosphère pour des raisons de santé.

Lorsque j'ai ouvert ce blog (mon premier) le 19 février 2008,
j'étais surtout guidée par la curiosité
Je n'avais aucune expérience de ce monde virtuel.
J'étais, certes, une habituée du net
mais plutôt pour des recherches documentaires ou culturelles,
ou pour la lecture de la presse.
Il m'arrivait d'aller sur des forums thématiques,
de communiquer avec amis ou famille par MSN.
Créer un blog relevait, pour moi, du mystère le plus total.

Je me suis lancée et ai découvert
une formidable communauté de coeur.
J'ai eu la chance de rencontrer, très vite,
les archichouettes architectes d'intercoeur
et l'ami Marc qui m'a entourée d'une grande sollicitude
devenue rapidement amitié.

Puis, peu à peu un réseau amical s'est tissé
d'où certains sont partis vers d'autres cieux
et beaucoup d'autres sont entrés,
proposant leur amitié et leur coeur.

Je vous ai rencontré, mes aminautes,
nanas et mecs
 de tous horizons,
de toutes couleurs,
de toutes cultures,
de tous âges
de tous sexes (sourire...)

A travers vos textes, vos dessins, vos photos
j'ai découvert des sensibilités attachantes,
fidèles, généreuses, attentives, bienveillantes.
J'ai ressenti vos joies
compati à vos peines
partagé vos désespoirs
me suis solidarisé à vos coups de gueule
ai ri à votre humour,
à vos éclats de rire.

J'me suis mis au diapason
de vos tites mines défaites
de vos grands rires lumineux
de vos minimes qui s'tendent
de vos coups d'sang qui giclent
de votre spleen et vos 36ème dessous
de vos inquiétudes qui s'angoissent
de vos rires qui vrillent les escourdes
de votre humour qui grince comme un vieux lord anglais
de votre esprit raffiné, élégance de notre langue soutenue
de votre culture ben de che'nous avec notre argot ou not'patois culturel.
de vos vers à la Chateaubriand ou à la Boris Vian ou...
à la sauce ben à vous!

MERCI, MERCI, MERCI
POUR CES PARTAGES
ET TANT PIS
POUR LES RATAGES
A QUI JE TIRE UNE LANGUE BIEN POINTUE.

Je lève mon verre à:
*

LMVIE
qu'une intuition fraternelle
 a mis sur le passage de mon 2000e commentaire.
Lmvie, mon 1er coup de coeur en blogosphère avec Dominique.
Lmvie ma jumelle de blog
Lmvie à qui je fais un énorme bisou.

Je lève mon verre à vous toutes et à vous tous.

Pardonnez-moi, en ce moment, ma présence en pointillé.
Souci de santé et besoin de soins assez prenants
Hospitalisation de jour qui me mène chez moi pour les soirées,
Besoin de me consacrer à ma tite famille, à la veillée.

Je vous garde dans mon coeur, vous le savez,
N'oubliez pas que vos coms me nourrissent
et m'abreuvent.
Même si en ce moment,
je peux ,beaucoup moins, que d'habitude
déposer en vos blogs
le souffle d'air pur de mon iode bretonne.

Et merci
de continuer d'arroser mes petites roses blanches,
lors de mes absences!



Le jeudi 02 octobre 2008
Malou

* avec ou sans alcool

Publié dans Vie de mon blog

Commenter cet article

ANCOLIE 22/12/2008 23:14

puiqu'il nous faut mourir un jour... chaque jours je m'efforce d'apprendre un peu à mourir . Mais on me dira que je devrais m'efforcée d'apprendre à vivre . Alors je répondrai :"je meur parceque je vie !".

Lmvie 20/10/2008 22:08

Tu me manques...tout simplementJe t'embrasse

:0091: Lili-Flore :0010: 18/10/2008 13:29

courage pour tes épreuves de santé. Aimant tellement les fleurs, j'ai changé l'eau des fleurs pour les garder si belles. BIses et passes un bon weekend en famille, le blog attendra, c'est moins grave

Ptitsa 16/10/2008 00:59

Je passais prendre de tes nouvelles depuis ton mail, je vois qu'il n'y en a pas... J'espère que tu vas bien malgré le moment difficile que tu traverses. Et j'arrose les roses au passage, bien sûr, comme tu nous le demandes... Bon rétablissement, Malou-Fleur-de-sel... :)

Limpide 15/10/2008 20:05

Un petit passage parce que je ne t'oublie pasbisous à toi et à bientôt