Poésie mathématicienne....

Publié le par Malou

Un mathématicien qui s’amuse avec les différentes fréquences d’oscillation de pendules de longueurs différentes peut nous entraîner dans un jeu visuel

d'où n'est pas absente une certaine poésie. 

Regardons.


Publié dans Distractions

Commenter cet article

Mareult 05/01/2012 20:05

Vraiment très beau ... même si on songe que c'est mathématiquement correcte.

Malou 06/01/2012 00:21



Oui, mathématiquement correcte, sans aucun doute mais le mathématicien devait forcément aussi être poète ou au moins esthète. 



Pharouest 05/01/2012 16:54

S’ils sont capables de poésies, c’est donc que les chiffres ont une âme.
Le 0 , il ressemble à un œuf, symbole du commencement de la vie. Normal, le zéro c’est la naissance de la suite des chiffres, sans le zéro, pas de 1, ni de 2 ni de 3 …
Le 1, il se tient déjà debout , prêt à porter sur ses épaules le poids des autres chiffres.
Le 2, c’est un chiffre pair, fait pour être en couple. Avec le 1, à eux deux, ils font le 3.
Le 3 symbolise une paire de seins. Il va pouvoir nourrir toute une ribambelle de chiffres à venir : 4,5,6,7,8 et 9
Et voici la famille au complet.
Hola, Malou, je délire, je délire…
Tendres bisous Malou

Malou 06/01/2012 00:15



Bravo PhareOuest pour ce texte digne d'un mathématicien poète. Je le garde précieusement et le mettrai en lumière, c'est sûr. Tendresses douces.



letienne 05/01/2012 14:44

Et oui, la poésie est partout, même où on ne l'attend pas!
Merci pour le clin d'oeil.

Malou 06/01/2012 00:14



Oui, j'ai beaucoup aimé le mouvement de ces boules et leur côté magique, poétique...



gazou 05/01/2012 10:20

Il y a donc de la poésie, même dans les mathématiques

Malou 06/01/2012 00:08



Et oui, tout est poésie à qui sait voir...enfin presque tout bien sûr...je provoque... bises à toi Gazou



herbert 05/01/2012 09:18

Bonjour, Malou.

Et soudain, elles dansèrent en gracieuses gesticulations
Un langage inédit aux séduisantes et maintes contorsions
Oui, en poésie.

Merci beaucoup.

Bisous sucrés du matin.

Malou 06/01/2012 00:07



Alors si le poète le concède, tout est dit. Bises vespérales et à bientôt, cher Herbert